Request A Demo

Marketing Comportemental, faisons la chasse aux idées reçues !

Non classé

Notre Spécialiste Content Marketing, Nash Pervin, revient à la charge contre les idées reçues du Marketing Comportemental.

Souvenez-vous, le mois dernier nous avons commencé notre chasse aux mythes et idées reçues qui entourent le Marketing Comportemental dans le 1er article.

Il est temps de reprendre les armes et lutter ensemble contre les voix qui s’élèvent du côté obscur du Remarketing…

…notre groupe de rebelles a parcouru la galaxie pour faire l’inventaire des mythes les plus courants.

C’est parti, préparez-vous à être surpris !


Idée Reçue #4 : Le Marketing Comportemental, c’est une distraction

Bien sûr, il est tentant de considérer que tout ce qui apparaît sur un site web va nécessairement perturber le lecteur. Et, par conséquent, qu’on risque de le distraire de sa mission n°1 : finir son achat !
Mais mettons-nous d’accord sur ce qu’est ‘une distraction’.

Une avalanche d’animations, des promos criardes ou un code couleur trop flashy peuvent distraire vos visiteurs. Tout comme un site trop lent ou un parcours client trop long.

OSR

Et si je vous disais qu’on n’a même pas évoqué le dixième des sources de distractions possibles ?

Un enfant qui pleure, un téléphone qui sonne. Oups ! Le chien qui vient encore d’attaquer le facteur.

Et je n’ai pas encore parlé de ces forces extérieures qui ont l’air de s’acharner pour vous empêcher de finaliser votre commande : Marie ne sait pas si elle peut se libérer pour le prochain week-end entre potes, Thomas préfère voyager sur une compagnie moins chère et Camille n’est pas sûr de la météo.

Vous avez perdu le fil ? Normal. Vos clients aussi. On désigne parfois l’achat en ligne comme un ‘parcours’… et celui-ci peut parfois se transformer en parcours du combattant !

Entre la première visite et la validation de la commande, nombreuses sont les distractions qui peuvent surgir.

A l’opposé de tout ceci, le Marketing Comportemental n’est pas là pour exploser à la tête de vos visiteurs, ni pour les distraire.

Le Marketing Comportemental sert à guider subtilement les visiteurs à des points clés du parcours d’achat. L’objectif ? Recentrer l’attention du client sur ce qu’il était venu chercher.

Et pour atteindre cet objectif, les possibilités sont infinies : proposer au client de laisser son email pour recevoir un récapitulatif de sa sélection, le rassurer sur les avantages de la marque, faire remonter des avis clients, etc…

Le Marketing Comportemental repose sur deux principes clés : le visiteur n’est pas une adresse IP (c’est un humain), et la vie continue autour de son écran.

Alors, est-ce une distraction ? Non, c’est un guide utile et pertinent qui n’intervient que lorsque vos clients en ont besoin.


Idée Reçue #5 : Le Marketing Comportemental ne concerne que le ‘retail’, pas le service

Encore une affirmation facile à croire. Mais ne tombez pas dans le piège.

Bien sûr, je comprends que quand on vous dit ‘Marketing Comportemental’ vous pensez parcours client et donc ‘retail’ : vêtements, mobilier, chaussures, jeux, accessoires. En bref, tout ce qui est matériel.

Si ces secteurs sont bien sûr concernés, ils ne sont que la face émergée de l’iceberg. Tous les secteurs d’activités peuvent bénéficier du Marketing Comportemental.

Crea_Vacances_Bleues

Dans le secteur du voyage, par exemple, il peut être utilisé pour mettre en avant les services associés à la catégorie de billet supérieure.

‘Après tout, pourquoi pas opter pour la classe affaires ?’

Une association caritative peut également utiliser le Marketing Comportemental : par exemple, on peut appliquer les principes d’analyse comportementale et de personnalisation aux donations en ligne.

Une banque ou une assurance peut adopter l’On-Site Remarketing dans le cadre d’une stratégie d’acquisition.

La liste est longue.

Vous l’avez compris, le Marketing Comportemental ne s’arrête pas au e-commerce traditionnel.

Tant qu’une entreprise a des clients (attention scoop : c’est forcément le cas !) elle a besoin d’une technologie orientée client qui permette d’adapter ses messages au comportement de ses visiteurs.

En un mot comme en cent, OUI, le Marketing Comportemental va bien au-delà du retail !


Idée Reçue #6 : Le Marketing Comportemental ne concerne qu’une infime partie du trafic web

 

‘Analyse comportementale, parcours client… je vois. Sur le papier ça fonctionne, mais dans la pratique ? Comment on traite un tel volume de données ? Ça ne m’étonnerait pas qu’au final on n’arrive à cibler que 2% du trafic !’

Ok, bonne question. Réponse courte : non.

Réponse longue : toujours non. On ne parle pas d’une simple technologie de marketing automatisé où on ciblerait les utilisateurs ayant ont une certaine IP, parlant une certaine langue et portant une belle robe Maje (oui, je vais un peu loin).

C’est juste tout le contraire de ça (mais vous pouvez garder la robe !).

Crea_Micromania

Le Marketing Comportemental n’a pas vocation à restreindre les opportunités de contact.

La force du Marketing Comportemental est de réengager les clients en se basant sur la manière dont ils interagissent avec votre site.

Prenez par exemple un On-Site Remarketing qui indique combien d’autres visiteurs consultent ce voyage. Le fait que cette personne soit identifiée ou non n’a aucun impact sur l’efficacité du message. Ce qui compte c’est la stratégie mise en place derrière l’outil.

En bref, le Marketing Comportemental est loin d’être un outil statique, avec un message gravé dans le marbre. C’est une réponse logique et dynamique à la manière dont vos visiteurs interagissent avec vous.


Restez avec nous !

Nous continuerons à vous parler du Marketing Comportemental dans nos prochains articles, alors n’hésitez pas à suivre notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter.


Caroline Drain

Responsable Marketing Europe du Sud dans les bureaux Parisiens de SaleCycle, Caroline a toujours été passionnée de Marketing et Communication... "avant même de savoir que c'est un métier" ! Et si elle n'est pas derrière son ordinateur ? C'est qu'elle peaufine sa recette de brownies pour le prochain goûter d'équipe !