Request A Demo

Quelle est la différence entre Remarketing et Retargeting ?

Non classé

Attention spoiler : Aucune.
Voyons pourquoi il n’y a pas de différence… et ce que cela signifie pour votre stratégie marketing.

Comme le montre notre dernière étude trimestrielle, plus de 75% des visiteurs qui ajoutent des articles à leur panier en ligne ne finalisent pas leur commande.

Autant vous le dire crûment : une partie de ces consommateurs n’achètera probablement jamais. Ou en tout cas, pas de sitôt. Certains jouent à configurer leur voiture de rêve quand d’autres comparent le prix des vols pour ce voyage autour du monde qu’ils feront un jour. Dans les deux cas, ces clients ne sont pas (encore) prêts à passer commande.

Tesla

Mais rassurez-vous : si ces doux rêveurs existent, ils ne sont qu’une minorité. La majorité des visiteurs qui ajoutent des articles à leur panier en ligne sont à un stade avancé de leur décision d’achat. Et en remplissant un panier en ligne ils vous donnent de sérieux indices.

Autant de données comportementales que les marketeurs vont alors exploiter dans leurs campagnes Remarketing et Retargeting pour cibler les abandonnistes.

Avec le développement de technologies de ciblage toujours plus fines, le marché se complexifie : difficile de s’y retrouver entre email retargeting et remarketing display… à moins que ce soit de l’email remarketing et du display retargeting ? Il y a de quoi s’emmêler les pinceaux. Mais, quelle est la différence ?


Les termes Remarketing et Retargeting ont fait l’objet de nombreux débats ces dernières années.

Un temps, “remarketing” a été réservé aux emails et “retargeting” au display. Mais ces distinctions sont éminemment arbitraires. Les deux termes désignent en fait une seule et même méthode : cibler de manière personnalisée les consommateurs ayant interrompu leur acte d’achat grâce aux données comportementales récoltées lors de leur navigation.

Le terme “Remarketing” dépasse ainsi le simple cadre de l’email d’abandon de panier. Pour preuve : Google utilise ce terme pour désigner ses outils de remarketing… display !

Dans cet article, nous proposons de clarifier une fois pour toutes la différence (ou l’absence de différence) entre Remarketing et Retargeting. Pour éviter les répétitions (et économiser mon clavier !), nous adopterons ici la terminologie de Google et parlerons donc de Remarketing.


Si vous avez des questions concernant le remarketing (ou le retargeting !), nous pouvons échanger sur le sujet ! Pour cela, il vous suffit de nous laisser vos coordonnées et vous serez recontactés dans les plus brefs délais.


Mais qu’est-ce que le remarketing ?

 
Le remarketing, c’est le fait de reprendre contact avec les visiteurs de votre site ayant montré un intérêt pour vos produits ou services.

Les e-commerçants investissant dans le remarketing partent d’un constat simple : pour rentabiliser leur investissement en acquisition, il semble logique de tout faire pour recontacter ces 95 à 99%* de visiteurs qui ne convertissent pas naturellement.
* voir graphique ci-dessous

Après tout, sans vouloir paraphraser notre baseline, ces visiteurs sont “venus sur votre site pour une bonne raison”. Autant capitaliser dessus.

D’accord, mais comment faire ? C’est ce que nous allons voir maintenant.


1. Display Remarketing (ou display retargeting)

 
Le display remarketing consiste à montrer des publicités ciblées aux internautes ayant visité un site web sans acheter.

Le contenu de ces publicités peut être varié : produit consulté, offre spéciale ou message plus ‘corporate’, selon la stratégie de la marque.

Dans l’exemple ci-dessous, Air Austral recible ses prospects lorsqu’ils lisent des articles sur le Huffington Post.

Air-Austral

Si les ‘bannières’ display ont plutôt mauvaise réputation, le fait de les enrichir avec les données comportementales les rend plus pertinentes et augmente significativement leur efficacité.

Pour le display classique, le taux de clic sur affichage moyen est de 0,07%. S’il s’agit d’un remarketing display, ce taux passe à 0,7%. Pas si mal.


2. Email Remarketing (ou email retarketing)

 
L’email remarketing consiste à recontacter par email un prospect ayant abandonné son panier en ligne.

Application n°1 de cette méthode : l’email de relance d’abandon de panier. Il permet aux annonceurs de recontacter leurs visiteurs avec le détail des produits abandonnés et un lien unique pour récupérer leur panier.

Mais ce concept peut s’étendre à des types de “paniers” moins conventionnels : abandon de réservation, abandon de don en ligne, abandon de formulaire de prise de rendez-vous… les applications sont nombreuses.

Cet email envoyé par Air Austral une heure après l’abandon d’une réservation en ligne permet à l’internaute de valider son vol en un clic, sans avoir à repasser par toutes les étapes de configuration.

Air-Austral

Oui. Avec plus de 50% de taux d’ouverture et un revenu moyen par email de 25€ – tous secteurs confondus – ces emails sont très (très) loin de ceux qui hantent votre boîte de spam.

3. On-Site Remarketing (ou on-site retargeting)

 
L’on-site remarketing consiste à identifier les clients indécis tant qu’ils sont sur votre site pour détecter LE moment où ils sont sur le point de le quitter. On leur adresse alors un message personnalisé pour les inciter à continuer leur navigation. Et s’ils ne peuvent pas ? On leur propose d’enregistrer leur sélection pour y revenir plus tard.

Dans l’exemple ci-dessous, le message est déclenché au bout de 60 secondes d’inactivité (sur smartphone ou tablette) ou par un déplacement de souris indiquant une “intention de sortie” du site (sur ordinateur).

Transavia

Largement plus performant que le Display Remarketing, cet On-Site Remarketing un taux de clic sur affichage de 8% et 12% de conversion sur clic. Couplé à l’Email Remarketing, il permet à Transavia de recibler 1 abandonniste sur 2.

[su_row][su_column size= »1/2″ center= »no » class= » »][/su_column]
[su_column size= »1/2″ center= »no » class= » »]L’étude de cas Transavia
Retour d’expérience de la compagnie aérienne sur sa campagne remarketing
[/su_column][/su_row]


4. SMS Remarketing (ou SMS retargeting)

 
Comme l’Email Remarketing, le SMS remarketing consiste à cibler les visiteurs ayant quitté un site sans finaliser leur commande ou leur réservation. La seule différence, c’est que le message est envoyé par SMS et non par email.

Et il suffit de compter les rares minutes passées loin de son téléphone chaque jour pour imaginer l’efficacité d’un tel canal !

Thorpe

[one_half_last]Quand un email est ouvert en moyenne dans les 90 minutes suivant sa réception, le SMS l’est dans les 90 secondes. Plus fort : ces messages affichent un taux d’ouverture record de 98%, dont 90% dans les 3 premières minutes.

En envoyant un SMS à ses clients indécis 30 minutes après leur abandon, Thorpe Park a vu ses ventes en ligne augmenter de 5%.

[su_row][su_column size= »1/2″ center= »no » class= » »][/su_column]
[su_column size= »1/2″ center= »no » class= » »]INFOGRAPHIE
Pour en savoir plus sur le SMS remarketing, consultez notre infographie. consacrée au sujet
[/su_column][/su_row]


Conclusion

 
Bien menée, une stratégie remarketing solide vous permettra de récupérer de précieuses ventes et de renforcer l’expérience de vos clients en ligne.

Et ce, quel que soit le terme que vous choisissiez d’employer.


Vous souhaitez en savoir plus sur l’abandon de panier ?
Donnez-nous votre email et discutons ensemble des solutions pour augmenter vos conversions en ligne.


Caroline Drain

Responsable Marketing Europe du Sud dans les bureaux Parisiens de SaleCycle, Caroline a toujours été passionnée de Marketing et Communication... "avant même de savoir que c'est un métier" ! Et si elle n'est pas derrière son ordinateur ? C'est qu'elle peaufine sa recette de brownies pour le prochain goûter d'équipe !