Request A Demo

2020 : un Black Friday particulier


PARTAGER

Twitter Share Link Facebook Share Link Linkedin Share Link

À l’image de 2020, l’organisation du Black Friday aura été mouvementée.
Le rendez-vous commercial de l’année devait se tenir, comme d’accoutumé, au lendemain de Thanksgiving, le vendredi 27 novembre. En France, en solidarité aux commerçants et magasins physiques dont l’activité venait à peine de reprendre après des semaines de confinement, les grands du web et le gouvernement se sont mis d’accord pour décaler la date de ce rendez-vous commercial au 4 décembre.
Les utilisateurs étaient-ils au rendez-vous ? Les e-commerçants ont-ils, comme chaque année, booster leurs ventes avant les fêtes de Noël ?
Observation d’une période spécifique dans un contexte qui l’est tout autant. 


1.  Ce que l’on a observé au lendemain de Thanksgiving


SaleCycle a étudié le comportement des utilisateurs le 27 novembre dernier et a identifié les tendances de consommation tout au long de la journée sur le marché Anglais et le marché Français. À cette date, les utilisateurs anglais pouvaient profiter des réductions du Black Friday alors que les Français devaient encore attendre une semaine avant de se voir offrir les traditionnelles offres de fin novembre.

black friday en trafic

En termes de traffic, le marché anglais a enregistré une hausse du nombre de sessions de 20% par rapport à l’édition 2019. Côté ventes, les e-commerçants ont enregistré une hausse moyenne de 6% sur la journée.
Le montant moyen des ventes quant-à lui a connu une légère baisse de 2,8 % par rapport à 2019. Les ventes sont donc plus nombreuses mais d’un montant légèrement moins élevé.

En France, comme on pouvait s’y attendre, les chiffres montrent le peu d’engagement des internautes. Il faut dire que, cette année, le dernier vendredi du mois de novembre n’était qu’un vendredi ordinaire, sans promotion particulière. Pourtant, on a noté sur la journée, une hausse de trafic de 24 % par rapport à celle que nous avions enregistrée il y a un an.  Pour autant, les ventes directes ont été en moyenne 22% moins élevées qu’en 2019. Ce qui s’explique certainement par le fait que les recherches des internautes n’aboutissaient pas à des offres aussi interessantes qu’habituellement proposées en ce jour de l’année. 


2. France : un Black Friday reporté

Reporté mais lucratif !
Si les gros marketplaces et importants acteurs du e-commerce avaient accepté de décaler leur journée de réductions, ils n’ont pas été perdants. La journée du 4 décembre 2020 bat à nouveau le record du chiffre d’affaires généré à l’occasion du Black Friday.
Le nombre de transactions enregistrées était supérieur de 11 % à celui de 2019. Cette hausse a été appuyée par les nombreux achats de cadeaux de Noël, et en particulier les jouets d’enfants qui enregistrent une hausse de 600% des ventes et les cosmétiques et accessoires de beauté à 150% par rapport à l’an dernier. Ces fortes augmentations s’expliquent notamment par le fait que, malgré la réouverture des magasins, certains consommateurs favorisent l’achat en ligne pour limiter les risques de contamination.

Tendances de recherche du terme « cadeaux Noël » sur Google

Conclusion

L’édition 2020 du Black Friday enregistre à nouveau des records de vente et vient clore une année déjà riche pour le e-commerce.
Boosté par les deux confinements, le chiffre d’affaires du e-commerce devrait connaître une croissance de 6% en 2020 par rapport à 2019, atteignant ainsi le montant record de 109,6 milliards d’euros.


Amelie Combe